Trail du Ventoux 2018

Trail du Ventoux 2018

Un premier palier à franchir ! C’est ainsi que les trailpilleurs Saint Rémois ont abordé le trail du Ventoux, première épreuve « consistante » de l’année 2018.
Compte tenu des conditions de course, nous n’avons pas été déçus : la marche fut « bien » consistante, bien cassante et…bien fraîche !
Les chutes de neige des derniers jours n’avaient pas entamées notre motivation, d’autant que l’organisation (top) nous permettait l’accès au sommet (à grand renfort de ratrak), moyennant une distance revue à la hausse (48 km).
Notre petite équipe a pris un départ prudent (quand Franck n’est pas là, on se ramollit) à travers les carrières d’ocres sablonneuses, avant d’atteindre le magnifique belvédère des falaises de la madeleine dominant déjà la plaine et nous offrant une vue magnifique sur notre géant de Provence tout de blanc vêtu.
La première partie est une montée progressive et régulière, sans embûche, la température est bonne puis rapidement fraiche…la neige fait son apparition après le premier ravitaillement (Km 15).
Nous sommes en face nord, et très vite nous progressons sur un manteau de neige dure qui est de plus en plus abondante au cours de notre ascension…Le froid se fait nettement plus mordant et nous force à nous équiper plus chaudement.
Le passage au sommet (Km 24) nous expose brutalement au mistral glacial. La bise nous transperce sur les 4 km de crêtes couvertes de 20 à 30 cm de neige poudreuses, donnant à nos foulées une allure ébrieuse et mal assurée (certain y attrapent même des crampes et passent de longues et froides minutes à s’étirer). Ces conditions de courses vraiment hostiles contribueront (n’en doutons pas) à nous endurcir en vue de nos prochaines échéances (positive attitude).
Enfin le retour sur la face sud, nous ramène à des températures plus supportables. La neige est encore présente mais seulement sur quelques centimètres. Peu de difficultés sur cette portions toute en relance, mais la distance et les dénivelés déjà parcourus ainsi que le froid ont attaqué nos organismes à différents niveaux et certaines combes profondes de la face sud sont alors habitées par la pestilentielle odeur du souffle du dragon des Alpilles…
Le Jas de la Couanche annonce avec son ravito (et sa soupe) les dernières difficultés avant d’attaquer la descente finale puis le retour vers Bédoin, la ligne d’arrivée…et la bière tant méritée !
Compte tenu des conditions de course, le bilan de nos trailpilleurs (Nico Laugier 215eme en 6h04, Julien Albero 269eme en 6h18, Nico Lepinoy 346eme en 6h35, François Saint Pierre 445eme en 6h54, et Momo Echaïti 468eme en 6h59) est satisfaisant ; première moitié du peloton, sans blessure ni fatigue excessive. Maintenant place à la récupération, pour pouvoir tirer le meilleur bénéfice de cette dure journée.
A noter cette année, la création d’un 9 Km et 250D+, réservé aux femmes ou se sont brillamment distinguées Brigitte Boisson-Echaïti (30eme en 1h03) et Sabrina Bezol-Hawrylko (54eme en 1h10) accompagné de Guy. La présence et les encouragements de nos Saint Rémois à l’arrivée nous ont fait chaud…

Rédigé par François SAINT PIERRE.