LES RÉSULTATS DES COURSES

Marathon de Paris 2016

Marathon de Paris 2016

Wahouuuuuuuuuuuuuuuu, quel souffrance et quel bonheur et quelle émotion à l'arrivée, à chaque fois, j'avoue j'ai des larmes..., c'est mon 4° marathon en 6 mois. Lubéron - Nice - Marrakech – Paris.

Bon, j'ose quelques mots pour le fun
Paris pollué
Paris embouteillé
Paris encombré
Paris martyrisé
Mais Paris libéré
Par son peuple de 57000 coureurs qui ont écrit ton nom Liberté sur les pavés et avenues goudronnées de Paris dimanche 3 avril pour mieux respirer et visiter Paris sans voitures mal garées………….
J’ai deux amours mon pays (la Provence) et Paris.....chantait Joséphine Baker.
Et courir le long de la Seine dans Paris, c’est unique.

Quelques Photos en souvenirs avant le départ et à l'arrivée.
Mon classement est ...564° en Vétérans Homme 3.
chrono moyen, pas grave, je cours pour autre chose, pour me prouver que je suis capable d'aller jusqu'au bout, qu'aucune (mauvaise) raison ne me conduit à renoncer.
Un marathon, c'est dans la tête, c'est s'autoriser à vivre, à avancer jusqu’à la ligne d’arrivée.
Le marathon, c'est de l'endurance. ne pas aller trop vite pour ne pas se griller. Prendre le temps. J'apprends la patience.
Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité.
Alors je vais continuer à croire que c'est possible.
Quelqu'un comprendra....
Pourquoi je cours des marathons, ….pour résister, pour ek-sister, pour elle, pour moi.
Et l’année prochaine, nous passerons la ligne d’arrivée ensemble, j’espère que c’est son rêve………. Ce que femme veut, Dieu le veut !
« Elle n’ignorait pas quel risque elle courait en essayant de réaliser son rêve ; mais c’était un rêve de femme, et elle s’était dit en sortant de chez elle : « Ce que femme veut, Dieu le veut. » —Alfred de Musset –

Rédigé par Philippe MICHELOT.

Mouriès 2016

Mouriès 2016

Il y a eu 794 arrivants ce dimanche à La Ronde des Oliviers toujours aussi agréablement organisée par nos amis de de l’autre côtés des Alpilles. Parmi ces arrivants de nombreux St Rémois. Et pas des moindres ! Audiard aurait sûrement dit « l’Elite, la Crème, le Summum … » et je ne dis pas cela parce que j’y étais !!
Il y avait Jean-Paul ( à tout Président tout honneur !!), Serge ( encore un podium !!), Valérie, Laurence, Magali, Julie, Sandra, Andrée, Alex (premier Saint Rémois ), Ivan, Michel, Eric, Christophe, Gilles, Romain, Sylvain et moi-même pour fermer la marche et vérifier que tout le monde était bien arrivé à bon port après ce périple à peine vallonné à travers les champs d’oliviers sous un soleil qui nous a permis de profiter de la clarté du paysage . Caroline, Raoul et Joël en spectateurs ont pu admirer l’état de fraîcheur des coureurs Saint-rémois à l’arrivée sans doute encore sous le charme du paysage qui nous a fait traverser aussi le golf verdoyant encadré par de robustes parois abruptes tandis que dans la longue descente finale le douce mélodie de l’eau descendant le long du fossé rythmait la cadence des derniers hectomètres.
Une course à faire et à refaire, à recommander.

Rédigé par Philippe BEATRIX.